Menu du Site

Les Îles de Vulcano et Stromboli puis Catane.

Les Îles Eoliennes.

L'Île de Vulcano.

Nous quittons Zafferana Etnea pour Milazzo où nous prenons un bateau pour l'île de Vulcano. Arrivés à Vulcano, nous nous installons dans un BnB proche du cratère et nous partons gravir les pentes du cratère de la Fossa.

Randonnée sur le cratère de la Fossa

Bien que le cratère soit interdit au public car l'activité a nettement augmenté, nous envoyons quelques touristes qui en redescendent. Nous allons donc voir le coucher de soleil du haut de ce cratère en bravant l'interdiction.

Départ de notre BnB puis nous nous retrouvons devant une frêle barrière que nous franchissons pour gravir le sentier jusqu'au sommet.

Le vent n'est pas favorable car arrivés sur la crête du cratère, il nous rabat les fumées volcaniques qui piquent les yeux et nous suffoquent. Nous partons donc à l'opposé et profitons de ce coucher de soleil assez nuageux mais splendide tout de même.

Dans la galerie de photos ci-dessous, il y a 3 photos de la zone active du cratère prises en 2006. De visu, on constate qu'effectivement en 2022 la zone active est plus chaude, les fumerolles sont plus fournies. Je constaterais qu'il y a aussi des zones de fumerolles à l'extérieur du cratère, ce que je n'avais pas vu en 2006. Voici le lien du voyage en 2006 avec Aventure & Volcans.

En plus de l'interdiction de gravir le cratère, les mares de boues situées près de l’embarcadère, et aménagées en bains public, sont elles aussi fermées au public pour les mêmes raisons d'augmentation de l'activité volcanique.

Balade dans le village de Vulcano.

Redescendus du cratère à la nuit tombée, nous trouvons un resto puis retournons à notre BnB.

Le lendemain je retourne seul au sommet du cratère de la Fossa pour assister au lever de soleil en partant du BnB très tôt. Un vent violent s'est levé, le temps est très orageux et je ne verrais encore pas un beau lever de soleil. Dans la direction de Lipari et Salina de nombreux éclairs zèbrent un ciel très chargé, la mer est très agitée par des vents violents.

Sur Vulcano il ne pleut pas mais les bourrasques de vent rendent difficile ma progression jusqu'au sommet.

Une fois arrivé, je m'abrite derrière un gros cairn et tente de faire quelques photos du soleil qui se bat avec les nuages pour se lever.

Notre transfert de Vulcano pour Stromboli a été annulé par SMS ce matin à cause du mauvais temps, les bateaux ne prennant plus la mer, nous restons donc une nuit supplémentaire sur Vulcano. Nous passons le reste de la journée à nous promener pour explorer l'île. Nous en faisons vite le tour, du moins les parties accessibles.

Du débarcadère nous voyons quelques fumerolles sur le versant extérieur du cratère de la Fossa due à l'augmentation de l'activité volcanique.

Nous passons à coté de la zone bains de boues fermée au public depuis que l'activité du Vulcano s'est élevée et en effet je vois beaucoup de bouillonnements à la surface, l'eau est très jaune car certainement très chargée en soufre et l'atmosphère est imprégnée d'une odeur soufrée.

Sur la plage, nous passons devant une zones délimitée par des bouées où un fort dégagement gazeux crève la surface. Les touristes, peu nombreux, profitent de la plage.

Nous poursuivons et contournons le Vulcanello, ancien cratère inactif. La partie exposée à l'Ouest est très ventée, des bourrasques soulèvent le sable qui nous cingle les jambes. Nous retournons vers le village plus abrité où nous prendrons l'apéro et déjeunerons. Après-midi à flâner dans le village et lecture à l'hôtel.

Le lendemain nous prenons le bateau pour Stromboli.

Vulcano, le cratère de la Fossa.

L'Île de Stromboli.

Le sommet du Stromboli.

Pas de SMS ce matin pour annuler le trajet Vulcano Stromboli. Nous prenons donc l'hydroglisseur qui nous conduira à Stromboli en passant par Lipari où nous changeons de bateau.

Ces hydroglisseurs vont très vite, près de 60 km/heure et le trajet est assez rapide sauf que ce bateau dessert toutes les îles avec Stromboli en dernier.

Nous débarquons sur Stromboli et Ludo me laisse à un bar sur le port avec nos bagages pour rechercher un hébergement. Quelques minutes plus tard il revient et nous partons pour nous installer dans un joli BnB dans le village de Stromboli. Nous apprécierons cette ambiance familiale.

Il n'y a pas de voiture sur Stromboli, uniquement des véhicules électriques type golf ou des triporteurs thermiques très répandus en Italie.

Une petite vidéo prise de l'intérieur du bateau au travers d'une hublot plein d'eau de mer.

Après avoir retenu notre trajet de retour pour Milazzo en Hydroglisseur, puis le bus de Milazzo à Catane, nous retenons une sortie en bateau pour le lendemain qui fait le tour de l'île et s'arrête devant la Sciara del Fuoco pour assister à une éventuelle éruption.

Puis nous visitons ce petit village aux ruelles étroites et maisons blanches. Le village de Stromboli est vraiment très beau, il fait penser aux îles grecques.

Nous déambulons dans les ruelles en attendant la fin de journée où nous avons prévu d'aller voir les éruptions en bordure de la Sciara del Fuoco à 300 m d'altitude.

Pour monter un peu plus, à 400 m, il faut être accompagné d'un guide. Lors de mon voyage en 2006, il était permis de monter jusqu'au sommet mais il y avait eu plusieurs accidents lors d'éruptions beaucoup plus fortes et le sommet a été interdit au public.

La Sciara del Fuoco.

Une fois parvenus à la Sciara del Fuoco à 300 m d'altitude, nous nous installons et profitons d'un superbe coucher de soleil avant le spectacle des éruptions à la tombée de la nuit.

Il y a pas mal de monde et certains ayant pris un guide continuent un peu plus haut à 400 m. Mais les éruptions ont lieu à 918 m, au sommet du Stromboli et étant 600 m plus bas, une partie des éruptions sur l'arrière du plateau sommital n'est pas visibles.

Mais nous profiterons tout de même de quelques belles gerbes de magma incandescent assurant un joli spectacle. Les éruptions sont espacées de 15 à 20 minutes.

Puis nous regagnons le village en cheminant avec nos lampes frontales sur ce sentier ravagé par les dernières pluies pour un dîner en terrasse.

Un incendie s'est déclaré sur les pentes du Stromboli lors du tournage d'une série télévisée. C'est l'équipe du film qui a mis le feu et devait le maîtriser, mais le feu leur a échappé et a brûlé une bonne partie des pentes de l'île. Et lors d'orages violents, plus rien ne retient les coulées de boues qui dévalent jusqu'au village et dévastent tout sur leur passage.

Je ferais tout de même quelques beaux clichés lors des éruptions, gardant un œil sur le sommet et l'autre dans le viseur de mon appareil photo.

Ginostra, tour de l'île.

En attendant la fin d'après-midi pour notre balade en bateau, nous continuons à visiter Stromboli. Ce matin nous remarquons le bateau qui ravitaille l'île en eau potable.

En effet, à part l'eau de pluie recueillie dans des citernes, il n'y a pas d'eau sur Stromboli et vu l'activité touristique, il faut beaucoup d'eau.

On passe plusieurs fois devant le Strombolicchio au large de Stromboli. C'est un neck volcanique. C'est le magma refroidi dans un ancien cône volcanique antérieur à celui de Stromboli. Les parties tendres autour du cratère ont été érodés par la mer ne laissant que le cœur très résistant formant ce neck au-dessus duquel à été implanté un phare.

L'île de Stromboli est vraiment très belle et reposante et ces balades sont régénérantes. Nous allons sur le port en fin d'après-midi pour notre balade en mer.

Vers 18 heures nous embarquons dans un Zodiaque pour Ginostra. Je constate qu'il n'y a pas de sentier pour relier les villages de Stromboli et Ginostra, la présence de falaises le rend impossible.

Nous débarquons dans le petit port et grimpons dans le village de Ginostra pour une heure de visite. Peu d'habitations, mais ce village est tout aussi joli que Stromboli. Des maisons blanches et une belle végétation méditerranéenne.

Après cette balade, nous retrouvons les touristes du zodiaque attablés à la terrasse d'un bar face à la mer. Le soleil décline lentement et nous aurons un fantastique coucher de soleil plein de couleurs chaudes. Le spectacle est magnifique.

À 19h30 nous regagnons le port pour reprendre la mer. Mais nous partons avec un peu de retard car deux touristes manquent à l'appel. Nous finissons par partir en direction de la Sciara del Fuoco où le bateau stoppe pour voir les éruptions. Et justement nous distinguons une éruption lorsque le sommet devient visible, nous l'avons raté de peu !

Nous attendrons jusqu'à 20 heures comme convenu et c'est lorsque nous partons qu'une belle éruption illumine le sommet. Je tente de faire quelques photos mais nous sommes sur le bateau qui bouge et il fait nuit. Le cliché est assez raté !

Nous débarquons à Stromboli et partons au restaurant pour fêter l'anniversaire de Ludo.

Catane.

Théâtre Romain à Catane.

Le voyage de Stromboli à Catane est assez long. L'hydroglisseur en partant de Stromboli passe par toutes les autres îles avant d'accoster à Milazzo.

Puis nous prenons un bus qui nous conduit directement à l'aéroport de Catane et un second pour Catane centre.

Nous arrivons et allons directement nous installer dans un BnB dans le centre historique. Puis nous ressortons pour boire une petite mousse et nous restaurer et profitons pour visiter un peu la ville. Catane est une ville assez délabrée et pas vraiment très propre.

Mais le centre historique est vraiment très beau, plein de palais, églises, monuments et sites archéologiques. Nous sommes donc en plein quartier historique proche de la cathédrale de Sant'Agata, de la fontaine à l'éléphant. Beaucoup d’animation et de touristes.

Notre vol de retours est prévu le soir, donc nous avons toute la matinée pour visiter la ville. Etant très proche de la place Del Duomo, nous allons explorer les rues du centre historique.

La place du Duomo avec la cathédrale Sant'Aghata et la tombe du compositeur Vicenzo Bélini. En sortant du Duomo, nous allons dans l'église Del Badia di Sant'Agata et montons au-dessus du dôme pour une vue panoramique sur la ville et la place à la fontaine à l'éléphant.

La fontaine à l'éléphant est le symbole de la ville. L'éléphant est d'époque romaine, sculpté dans du basalte en plusieurs éléments.

La veille au soir, la place était très animée avec beaucoup de touristes et un écran diffusait des classiques du cinéma italien. Un carrefour était décoré d'un immense kiosque illuminé.

Au bout de la place nous voyons la fontaine de l'Amenano dont l'eau s'écoule dans la rivière en contrebas. Cette rivière circule sous la place à 2 mètres de profondeur.

 

Visite du marché aux poissons très animé, du marché couvert et nous allons au théâtre gréco-romain. Nous le trouvons en arrivant par le haut, des murs hauts le cernant. On le contourne et finissons par trouver l'entrée dans une rue. Ce théâtre est fascinant, au milieu de la ville, entouré de maisons qui empiètent sur lui, déconcertant. Il est très bien conservé pour une antiquité en plein centre ville. Un petit musée présente des sculptures. Nous avons adoré.

Nous passons dans une rue où il n'y que des églises ... à droite, à gauche ...

Des rues animées, des palais et nous arrivons sur la place du théâtre Vicenzo Bélini et la fontaines aux Dauphins. Nous visitons au fil de nos pas ayant vu l'essentiel dans le laps de temps que nous avons.

En début d'après-midi, nous reprenons le bus qui nous conduit à l'aéroport pour notre retour.

Notre trajet en Sicile et les Îles Éoliennes.

Voici ci-dessus, notre trajet en Sicile et dans les Éoliennes, Vulcano et Stromboli.

Petit florilège de bières italiennes et siciliennes.

error: Ce contenu est protégè ! This content is protected! ¡Este contenido está protegido!
0 Partages
Partagez
WhatsApp
Enregistrer
Tweetez
Email