Le Guatemala. Le volcan Pacaya.

Le Complexe volcanique du Pacaya.

Campement en bordure de la caldeira du Pacaya.

Voyage au Guatemala avec l'agence Aventure & Volcans effectué en 2007. Nous étions un tout petit groupe ne comportant que 4 participants et notre guide Emmanuel.

Nous commençons par le volcan Pacaya où nous arrivons en fin d’après-midi.

Nous installons nos tentes en bordure de caldeira et partons découvrir une coulée de lave au pied du cône volcanique Mac Kenney.

Cette coulée au pied du cône parait statique mais en réalité il y a un écoulement disséminé et on peut observer des épanchements de lave s’écoulant très lentement.

Nous marchons sur les coulées et voyons de l’incandescence dans les fissures sous nos pieds. La lave sort en plusieurs endroits et s’écoule très lentement, formant des drapés ou cordages.

La coulée de lave au pied du cône volcanique MacKenney.

Au départ, nous n'osons pas nous aventurer sur cette coulée. Emmanuel, notre guide, nous explique où poser nos pieds, faire attention que le sol soit assez résistant avant de s'aventurer plus loin.

Nous partons observer ces coulées de lave qui sortent au pied du cône Mac Kenney. La lave s'épanche avec un léger bruit cristallin, un peu comme du verre fin qui se casse.

Nous sommes fascinés par ce spectacle. C'est la première fois que j'observe de la lave d'aussi près, presque à la toucher. J'en avais vu sur l'Erta Ale mais de loin.

Lorsque nous allons nous coucher, nous voyons nettement avec l’obscurité de l’incandescence disséminée dans la coulée.

Cette lave remonte par dessous et s'épanche lentement en surface. Le complexe volcanique du Pacaya comporte plusieurs boyaux transportant le magma, certains sous cette grande coulée au pied du cône, d'autres remontant jusqu'au sommet du Mac Kenney.

La coulée de lave au pied du cône volcanique MacKenney qui luit au crépuscule.

Dans la nuit, je me lève et une nouvelle coulée est apparue en plein sur le flanc du cône volcanique.

La lave en fusion est très lumineuse et j’appelle les autres participants pour qu’ils puissent admirer ce beau spectacle.

Le lendemain matin, en partant pour le sommet du cône Mac Kenney et nous pouvons voir cette nouvelle coulée qui s'épanche lentement.

Le lendemain, nous partons à l’ascension du cône Mac Kenney, le plus jeune du complexe volcanique.

Nous arrivons au sommet mais le cratère est rempli de fumé et nous ne verrons pas le fond. Par contre, de cette altitude, nous avons un joli panorama sur Guatemala City et le volcan Fuego dont le sommet est orné d’un petit panache de fumée. Ascension bien sportive car le dénivelé est conséquent et la pente terrible !

En direction du sommet du cône Mac Kenney.
Des sublimés de soufre.
Au sommet du cône Mac kenney du Pacaya.

Nous redescendons du Pacaya et partirons pour le Lac Atitlan.