Menu du Site

Les Jardins de Marqueyssac.

Les Jardins suspendus de Marqueyssac.

Château de Marqueyssac.

Nous voici de nouveau dans le Périgord Noir et nous en profitons pour visiter ces magnifiques jardins. L'histoire du château de Marqueyssac remonte au XVIIème siècle et après d'importants travaux de restauration, il ouvre au public en 1997.

Nous entrons dans ce jardin et parcourons l'éperon rocheux qui domine la Dordogne jusqu'en vu de Castelnaud-la-chapelle. A la fin de notre visite des jardins, nous irons voir l'ancienne demeure dont certaines pièces bien restaurées sont présentées au public.

C'est Bertrand Vernet de Marqueyssac qui acquit la propriété en 1692 et est à l'origine des terrasses. Puis Julien Bessière fit ouvrir la grande allée. L'essentiel des aménagements datant du XIXème siècle proviennent de Julien de Cerval. Il est à l'origine des "folies" de buis qui a fait planter par millier.

Nous sommes en janvier et peu de site touristiques sont ouverts. Nous pourrons visiter deux pièces de ce château.

C'est une demeure d'agrément du début du XIXème siècle et le mobilier bien restauré est superbe, belle présentation.

Une salle à manger avec un poêle en faïence, du mobilier empire et un papier peint restitué à l'identique. Un joli salon de musique pourvu d'un piano avec du mobilier empire, cheminée. L'ambiance est au rendez-vous.

Au sud du château, le bastion est planté de buis pour constituer un jardin d'agrément. Le tracé du jardin, aux allées sinueuses, est classique des aménagements réalisés sous Napoléon III et présente des buis aux rondeurs et à la taille moutonante.

Contraste avec le jardin de buis du coté opposé qui présente des buis à la taille en parallélépipèdes disposés de façon plus anarchique.

L'ensemble est très beau et très romantique, s'intégrant bien au paysage dominant les méandres de la Dordogne. Le parc est planté d'espèces ornementales avec tilleuls, arbres de Judée, cytises, platanes, ormes ainsi que des cyclamens de Naples.

Cette propriété bâtie sur un éperon rocheux longeant la vallée de la Dordogne au sud offre une vue spectaculaire sur le paysage.

De nombreux chemins parcourent la propriété pour aboutir à un point de vue remarquable sur le village de la Roque-Gageac.

Le bastion sud des jardin de Marqueyssac.

Dans les jardins de Marqueyssac, se trouve une allée passant sous cette tonnelle. Charme, romantisme, le jardin est rempli de surprises.

Nous irons jusqu'au belvédère sur le village de la Roque-Gageac et les méandres de la Dordogne en passant par la promenade des Falaises. Le retour par la Grande Allée ombragée nous fera passer par cette tonnelle ombragée.

Sur ces chemins, chapelle, cascades, calvaire, cabanes, parcours ludiques se succèdent.

Revenus à notre point de départ, nous avons une superbe vue sur le village et château de Castelnaud-la-Chapelle.

Le buis est omniprésent sur cet éperon rocheux et constitue le fil conducteur des promenades. Il est bien adapté au terrain calcaire et à la sécheresse estivale. On retrouve sur ce versant sud aussi beaucoup  de laurier-tin, de chênes verts ou pubescents, érables de Montpellier, arbousiers, végétation méditerranéenne. Beaucoup d'arbres à feuilles persistantes donnant, en ce mois de janvier glacial, un sentiment de totale solitude glacée. Mais je ne doute pas qu'au cœur de l'été, ce passages ombragé doit être très apprécié du promeneur. Sur le versant nord, une végétation de type atlantique avec des charmes, érables champêtres, chênes, robiniers faux acacias ainsi que des hêtres.

Château de Marqueyssac, buis à la taille moutonante.

Ces jardins et promenades sont variées, reposantes et certainement très agréable en été. Ces lieux sont très prisés par les touristes qui ne manquent pas en Périgord durant la saison estivale. Certes il fait froid mais surtout, nous ne sommes pas embêtés par la foule ...

Les commentaires de cet articles sont inspirés de la plaquette remise à l'entrée du château. Vous pouvez visiter le site web du Château de Marqueyssac pour un avant goût de visite et obtenir des renseignements sur cette propriété.

 

Autre article sur les merveilles du Périgord: Le Château de castelnaud-la-Chapelle.

error: Ce contenu est protégè !
0 Shares
Partagez
WhatsApp
Pin
Tweet
E-mail