Humberstone, mine de salpêtre au Chili dans la pampa du Tamarugal.

Humberstone, la ville abandonnée.

Lors de notre voyage en Bolivie et au Chili, nous passons par la ville fantôme d’Humberstone installée dans le désert le plus aride du monde.

Cette ville a été créée lors de l’exploitation de mines de nitrate de potassium, ou salpêtre, servant principalement d’engrais pour l’agriculture et pour la fabrication d’explosifs.

Au XIXe siècle, l’exploitation du nitrate représentait 50% du PIB du Chili. « C’est l’or blanc »

A son apogée, Humberstone comptait 3700 habitants, essentiellement des paysans venus gagner un peu plus d’argent même si les conditions de vie en plein désert étaient très difficiles.

Humberstone est située dans la pampa du Tamarugal au nord du Chili et a été créée en 1872 en même temps que Santa Laura.

Elles forment un binôme avec à Humberstone le théâtre, la place centrale, la piscine, les boutiques ainsi que les bars, salle de sport et les infrastructures industrielles à Santa Laura avec la Maquina, les voies ferrées, les terrils.

Elles sont classées toutes deux au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 2005.

C'est une énorme source de revenus pour le gouvernement chilien qui laisse les entreprises européennes se charger de l’exploitation et qui encaisse les taxes permettant de supprimer les impôts pendant les années d’apogée de ces mines.

La production des mines augmente de 200 000 tonnes par an en 1880 à 900 000 tonnes à son paroxysme au début du XXe avec plus de 200 sites d’extraction.

La découverte de la synthèse de l’ammoniac puis de la fabrication de nitrate sonne la fin de l’exploitation des mines chiliennes et la misère pour des milliers d’ouvriers de la pampa.

Le déclin commence lors de la crise de 1914 et la fermeture définitive à la fin des années cinquante.

Lors de notre visite de cette ville fantôme, nous verrons une ville construite selon un quadrilatère avec des quartiers résidentiels, un centre avec une place centrale, une piscine, un théâtre, un hôtel à la façade art-déco.

Nous passerons deux bonnes heures à nous balader dans les rues en compagnie de notre guide David et notre chauffeur Fernando.

Nous explorons les maisons abandonnées mais aussi les structures bien restaurées comme le théâtre, l'église.

Étonnés par cette architecture art-déco en vogue au début du siècle passé.

C'est l'aridité du désert qui a permis cette conservation en dépit des pillages pendant des décennies.

David et Ludo se font des blagues, se cachent et même Fernando s'y met.

Humberstone au Chili.

Nous reprenons la route pour continuer nos aventures au Chili puis revenir en Bolivie toujours dans ce désert de l'Atacama, aride, inhospitalier mais fascinant.

Nous quittons Humberstone si nostalgique où quelques milliers de personnes y vécurent avant de tout abandonner pour partir trouver fortune un peu plus loin.

L'or blanc a eu son temps et la page est tournée. La restauration de ces lieux permet se travail de mémoire pour les générations futures.

Laisser un commentaire

You have to agree to the comment policy.

I accept that my given data and my IP address is sent to a server in the USA only for the purpose of spam prevention through the Akismet program.More information on Akismet and GDPR.