Arizona et Utah – Brice Canyon

Bryce Canyon.

Avant d'arriver à Bryce Canyon, nous visiterons les alentours de Moab avec les peintures rupestres faites par les indiens qui racontent les scènes quotidiennes, les méandres du Colorado au Dead Horse Point que nous atteignons par une piste vertigineuse.

Les paysages désertiques sont fabuleux, en haut du plateau nous avons une vue à couper le souffle, c'est la terre mise à nue. Au loin, les bassins d'évaporation d'une mine de potasse. La région est riche en minerai.

C'est aussi lors de ce voyage que nous découvrons les "cabanes", de petites habitations en bois dans certains campings louées à un prix assez modique et nous permettant d'être proches des lieux à visiter tout en ayant un certain confort. Les terrains de camping sont bien aménagés. En plus des sanitaires à la propreté irréprochable, il y a toujours de quoi faire un feu de bois et des grillades.

Nous passons par Cannonville par un col à près de 3 000 m et croisons les "caravanes" à la mode américaine, c'est à dire énormes avec leur petite voiture en attelage à l'arrière. C'est sûr, ils ont tout le confort comme à la maison !

Bryce Canyon.

Le parc national de Bryce Canyon est un parc situé dans le Sud de l'Utah.

D'une superficie de 145 km2, le parc est renommé pour ses formations géologiques composées de roches colorées aux formes coniques et âgées de dizaines de millions d'années.

Le parc est constitué de zones élevées et semi-arides, et présente un ensemble d'immenses amphithéâtres naturels parsemés de nombreux hoodoos (cheminées de fée) produits par l'érosion du plateau de Paunsaugunt.

Le parc se situe en altitude, son point culminant étant à 2 778 mètres et le plus bas, au niveau du ruisseau Yellow Creek, à 2 018 mètres d'altitude.

Toute la région appartient à la partie occidentale du plateau du Colorado, célèbre pour ses roches rougeâtres soumises à l’érosion, et présentes dans tous les parcs nationaux des environs.

Bryce Canyon appartient plus particulièrement au sous-plateau de Paunsaugunt, qui s'étend sur une région de 40 km sur 16 km.

Plusieurs amphithéâtres naturels y sont creusés par l'érosion. Le plus grand d'entre eux, Bryce Canyon, mesure près de 20 km de long sur 5 km de large, pour une profondeur maximale d'environ 250 m. Un chemin longe le bord supérieur de l'amphithéâtre et plusieurs postes d'observation, dénommés Sunrise Point, Sunset Point, Inspiration Point et Bryce Point, y sont présents.

Tout un dégradé d'ocre.
Tout un dégradé d'ocre.

L'érosion des dépôts a créé au fil des années des hoodoos (ces longues aiguilles) et d'autres structures géologiques. Nous passerons un bon moment à suivre les sentiers qui déambulent dans ce canyon au pieds des hoodoos et offre des points de vue spectaculaires avec des jeux de lumières magnifiques. Le jeu de couleur est extraordinaire, du blanc à l'ocre foncé avec toutes les nuances intermédiaires. L climat est un peu moins sec et une forêt entoure Bryce Canyon.

Les hoodoos ressemblent à nos "Demoiselles coiffées". La partie supérieure étant peu friable et dure protège le bas de la colonne qui s'érode plus vite.

La faune est très présente, de nombreux écureuils peu farouches se laissent photographier tandis que nous cheminons dans les méandres entre ces colonnes.

Ici encore, nous louerons une cabane et nous nous en féliciterons quand le lendemain en ouvrant la porte nous découvrons un paysage saupoudré de neige. Nous sommes à plus de 2 000 m et le départ sera un peu incertain car non équipé de chaines ou pneus neige, nous avons quelques difficulté à reprendre la route.

Le climat ici est continental et montagnard, les écarts de températures peuvent aller de -36°C à +34°C.

Durant notre parcours, nous verrons aussi beaucoup d'animaux sauvages, chiens de prairies, écureuils, cerfs, grands corbeaux, wapitis. La plupart du temps ils ne sont pas farouches et se laissent approcher.

Bryce Canyon.
Surprise au réveil le lendemain, Bryce Canyon sous la neige.
En ouvrant la porte de notre "cabane", nous découvrons le paysage saupoudré de blanc.

Nous repartons pour Zion Canyon où nous passerons deux jours. Ce canyon est très profond et nous aurons beaucoup de difficultés pour faire de belles photos car pas assez de recul.

Nous repartirons par Las Vegas où nous passerons deux nuits. Nous avons détesté cette ville où tout est artificiel, même cette ambiance fêtarde sonne faux. N'étant pas adeptes des casinos et du jeu, nous déambulons dans la ville pour voir la débauche des jets d'eau en plein désert et les illuminations omniprésentes et tous ces palaces qui recréent une ambiance artificielle. Mal reçu dans les bars, dans les restaurants car si vous alignez pas les dollars ou la carte de crédit, point de services.

Nous voulons repérer le loueur de voiture l'aéroport en arrivant à Las Vegas et avant d'aller à notre hôtel car nous devons prendre notre vol assez tôt le sur-lendemain. Je n'ai toujours pas compris comment, en sortant de l'aéroport, nous nous retrouvons avec les quatre pneus crevés. J'ai tout d'abord cru à un guet-apans puis au passage d'une herse au sortir de la zone de location. Le mystère reste entier.

Finalement nous ne regretterons pas l'assurance contractée lors de la location. Tout sera pris en charge, même nous qu'on accompagnera à notre hôtel. Nous n'aurons eu que l'après-midi gâchée par cette mésaventure pour juste 100$ d'assurance !