Menu du Site

Castelnaud la Chapelle

Le Château de Castelnaud la Chapelle.

Ce matin après une randonnée dans un paysage givré, nous allons à Castelnaud-la-Chapelle pour visiter le château médiéval.

Nous l'apercevons au loin avec le village à ses pieds, les arbres de la forêt sont givrés.

Il fait bien froid en ce mois de janvier mais le soleil brille et le paysage se réchauffe peu à peu.

Nous sommes dans le Périgord Noir et le château de Castelnaud se dresse fièrement sur un éperon rocheux dominant le village.

Fondé au XIIe siècle, c'est un bel exemple de fortification médiévale et une importante collection d'armes et d'armures est présentée dans les salles du château.

Au début du XIIIe siècle, le château est la propriété de Bernard Casnac, seigneur cathare et vassal du comte de Toulouse.

En 1214, Simon de Montfort s'empare de la citadelle lors de croisades contre les cathares.

Elle sera reprise par Bernard Casnac puis brûlée par l'Archevêque de Bordeaux en 1215.

Nous grimpons jusqu'à l'entrée du château par les ruelles étroites et escarpées du village.

1259 à 1261, le château est reconstruit et devient l'une des principales puissances du Périgord. Le donjon et la courtine datent de cette époque.

1337, la guerre de 100 ans éclate. Par mariage avec l'unique héritière, Magne de Castelnaud avec Nompar de Caumont, le château passe dans le camp des anglais.

Durant cette longue période, le château passe de nombreuses fois d'un camp à l'autre au grès des alliances et intérêts particuliers.

La visite du château est très bien organisée, nous passons de salles en salles puis sortons sur les remparts et le bastion.

1442, le roi de France, Charles VII, ordonne le siège du château alors tenu par les anglais. Après trois semaines, les assiégés cèdent la forteresse contre 400 écus d'or. Les français en resteront maîtres jusqu'à la fin de la guerre de cent ans onze ans plus tard.

1489. A la fin du moyen age, la famille Caumont s'installe dans le nouveau château des Millandes plus confortable et plus conforme aux goûts de l'époque. Le château de Castelnaud n'est alors habité que par des soldats et leur capitaine dans les corps de logis à l'Est et au Sud.

1543. Geoffroy de Vivans, né au pied du château et devenu capitaine huguenot, défend cette place forte pour le comte de Caumont de confession protestante. Geoffroy dit le batailleur est craint de tout le Périgord et personne ne tentera de reprendre le château durant les guerres de religion.

1832. Vendu comme bien national en 1789, après la fuite de ses propriétaires, le château devient une carrière de pierre. La tour d'artillerie et le corps de logis sud perdent leur sommet. La végétation envahie le monument qui tombe peu à peu dans l'oubli.

En 1965, la famille Rossillon, originaire de Beynac, achète le château et entame sa restauration. Il sera classé au titre des Monuments Historiques l'année suivante.

La famille crée le Musée de la guerre au moyen âge situé dans le corps de logis Est et le donjon. De très belles pièces d'artillerie, avec notamment des arbalètes, armures et autres armes moyenâgeuses sont exposées et bien mise en valeur au fil des pièces visitées.

Castelnaud la Chapelle.

Pour rédiger cet article je me suis inspiré des commentaires du site officiel du Château de Castelnaud-la-Chapelle.

Ce château est tout simplement fabuleux, le rêve d'un enfant aspirant à être le souverain d'un château médiéval. Très belle visite, les propriétaires font revivre les lieux au travers d'expositions mais aussi d'animations et de reconstitutions.

Le site officiel du Château de Castelnaud. Vous y trouverez tous les renseignements, réservations, programme des animations ...

 

Autre article sur les merveilles du Périgord: Les Jardins suspendus de Marqueyssac.

error: Ce contenu est protégè !
0 Shares
Partagez
WhatsApp
Pin
Tweet
E-mail