Menu du Site

Le Laos

Le Laos

Vientiane.

Carte du Laos.

Après un vol de nuit Paris/Hanoï, nous en prenons un second vol pour Vientiane, la capitale du Laos.

Nous sommes début décembre et il fait environ 30°c lors de notre arrivée ce qui nous change de celles de la métropole.

Nous sommes accueillis à l'aéroport puis conduit à notre hôtel où nous nous changeons avant de retrouver notre guide, Vath, qui nous fera visiter la capitale.

Ce voyage a été préparé et conçu avec l'agence Asie Online avec laquelle nous voyageons en Asie depuis plusieurs années. Cette agence propose des visites hors des sentiers battus et surtout de pouvoir adapter notre parcours en fonction de ce que nous souhaitons visiter.

Après un petit déjeuner, notre guide nous emmène pour vos premières visites de la capitale.

Vath nous fait visiter les principaux monuments de Vientiane. Nous irons voir l'arc de triomphe laotien, le Patuxai avec le Gond mondial de la Paix et le parlement laotien sur cette même place de Vientiane.

Le Patuxai est un arc de triomphe du centre de Vientiane, au Laos. Bâti entre 1957 et 1969, il est dédié aux personnes ayant combattu contre la France pour l'indépendance du pays.

Sur cette même place, nous trouvons le World Peace Gong dont la première frappe a été faite par le président de la République d'Indonésie, SEM Megawati Sukarnoputri , à Bali le 31 décembre 2002

Puis nous irons voir le parc Chao Anouvong en bordure du Mékong. La statue de l'ancien roi du Laos, Chao Anouvong, inaugurée pour les 450 ans de la capitale Vientiane.

En face de la place se situe le bâtiment du Parlement Laotien.

Après ces visites, nous avons notre après-midi de libre pour nous reposer à l'hôtel puis nous ressortons pour explorer les alentours et nous rendre au marché de nuit.

Je retrouve les durians à l'odeur caractéristique, les plats à la vente avec ces crocodiles frit et des huîtres prêtes a être cuites.

Beaucoup de monde déambule dans les allées de ce marché très animé à l'atmosphère détendue et festive.

Le Pha That Luang.

Le Pha That Luang Museum.

Le lendemain, nous retrouvons Vath, notre guide, pour des visites à Vientiane. Nous commençons par le Pha That Luang Museum.

Ce cloître construit autour d'un grand stupa, épargné lors de la mise à sac de la ville par les Siamois (thaïlandais), mais endommagé par les pilleurs Ho en 1873, est rénové par les français en 1930.

Il est devenu le symbole de la nation, représentant à la fois la religion bouddhiste et la souveraineté du pays. Ce grand sanctuaire est un chef-d’œuvre de l'architecture laotienne.

Dans le cloître tout autour du stupa, on retrouve une très belle collection de statues de Bouddha. Un peu plus loin, un immense Bouddha allongé et un ficus religiosa entouré de statues de Bouddha.

Le musée Wat Sisaket.

Nous poursuivons nos visites par le musée Wat Sisaket. C'est le plus ancien monastère de Vientiane.

Le temple a été construit entre 1819 et 1824 par le roi Anou. Selon la tradition, c'est là que les seigneurs et nobles lao venaient prêter serment d'allégeance au roi.

Lorsque les Siamois (thaïlandais) ont saccagé Vientiane en 1828, ils ont épargné ce temple, peut-être parce qu'il est construit dans un style similaire aux temples thaïlandais. Les Français ont restauré le temple en 1924, puis à nouveau vers 1930.

Au niveau du cloître, on trouve des milliers de niches dans le mur, chacune renfermant une statue de Bouddha. Une petite partie du mur a été restaurée avec les couleurs originales.

Au centre de ce cloître se trouve une salle d'ordination entourée une galerie aux colonnes inclinées vers l'intérieur. L'intérieur de cette salle est richement décorée et comporte de nombreuses statues de Bouddha.

Le temple Vat Phra Keo.

Le temple Vat Phra Keo est édifié en 1565 pour abriter le célèbre Bouddha d’Émeraude dont aujourd'hui l'original se trouve en Thaïlande. Il a été reconstruit à l'identique en 1942.

Situé dans un joli jardin, il abrite sous son toit pentu typique du style lao et siamois du nord, de superbes panneaux de bois sculptés et d'élégantes colonnades.  Il renferme une superbe collection de bouddhas en bronze et d’objets d’art sacré. Ce monastère avec ses immenses portes en bois doré et sculpté, ses peintures murales rouges et or, ainsi que sa toiture élancée à triple rupture de pente est magnifique.

On peut admirer des stèles gravées d’inscriptions Môn, de somptueux trônes dorés, des statues d’origine Khmer et nombre de sculptures sur bois, dont ces superbes portes sculptées qui sont l’une des principales richesses de l’art lao.

Ce temple royal a été transformé en musée d'art religieux.

Vang Vieng.

Vang Vieng et la rivière Nam Song.

Après une tasse de café dans un joli salon, nous quittons Vientiane pour Vang Vieng et nous arrêtons sur les rives de la rivière Nam Song pour déjeuner.

Les berges de la rivière sont occupées par des estrades posées à même l'eau et qui servent de restaurant. Il y a beaucoup de monde, l'endroit est très touristique. La musique est très forte et Vath nous dira que les laotiens aiment cela.

Nous déjeunons ainsi au bord de l'eau entourés de laotiens qui déjeunent aussi, se baignent, l'ambiance est très familiale et c'est très animé.

Puis nous allons nous installer dans notre hôtel avant de repartir pour descendre la rivière en bateau. Nous sommes entourés d'un paysage karstique comparable à celui de la baie d'Halong.

Descente de la rivière Nam Song.

Nous prenons place dans deux petites embarcations propulsées par des moteurs très bruyants. Nous commençons par remonter la rivière puis la redescendre.

Nous passons devant tous ces petits restaurants établis sur l'eau puis devant notre hôtel.

La Nam Song serpente dans un très joli paysage karstique, les collines aux sommets pointus se découpent bien sur le ciel en fin d'après-midi, la lumière est très belle et met bien en évidence ce paysage.

Nous croisons des buffles qui ruminent allongés dans la rivière. Les petits ponts en bambous qui enjambent la rivière.

Les berges opposées à notre hôtel sont en travaux depuis la crue qui les ont en partie détruite, l'eau était montée très haut envahissant les premiers hôtels en bord de rive.

Après cette balade en bateau, nous rentrons à notre hôtel avant de repartir diner.

Soirée à Vang Vieng.

Ban Phathao et les grottes d'ermites.

Ce matin nous découvrons à pied ces paysages karstiques ainsi que des grottes. Début de notre randonnée, depuis Vang Vieng, nous prenons un tuk-tuk pour nous rendre à Ban Phathao.

De là nous partons sur un chemin qui longe un canal d'irrigation. Nous découvrons de nombreuses rizières au milieu de ce paysage karstiques.

Le but de cette randonnée est de visiter des grottes où trônent des Bouddha.

La géologie locale est karstique, c'est à dire composée de massif calcaire qui sous l'érosion forment de vastes grottes.

Ces grottes ont été habitées par des ermites et de nombreux Bouddha y ont été installés.

Nous arrivons à la première grotte, celle de Tham Loup. A l'entrée nous trouvons un joli Bouddha coloré. Nous poursuivons en nous enfonçant dans les profondeurs de la grotte de façon précautionneuse car le sol d'argile est très glissant.

Nous ressortons et passons à une autre grotte, celle de Tham Hoi plus petite mais aussi avec un beau Bouddha plus loin de l'entrée.

Nous continuons notre randonnée pour découvrir un dernière grotte, la grotte de l'éléphant.

Heureusement que le chemin est bordé d'arbres qui nous font de l'ombre car il fait très chaud. Nous traversons un village avant de retrouver notre véhicule pour rentrer à Vang Vieng.

Rizières au milieu d'un paysage karstique.

Arrivés à notre hôtels, nous avons encore un peu de temps et en profitons pour faire un balade en vélo. Nous parcourons ainsi la campagne autour de Vang Vieng. Un beau point de vue nous attire mais il y a deux heures pour atteindre le sommet et nous n'avons pas le temps.

Nous retournons au centre ville de Vang Vieng et retrouvons Vath pour un dernier déjeuner avec elle. Puis elle nous accompagne à la gare pour prendre le train rapide chinois et rejoindre à Luang Prabang.

Nous disons donc adieu à Vath et à notre chauffeur avant d'embarquer.

Luang Prabang.

Visite du Palais Royal et du Vat Mai.

Luang Prabang.

Le train arrive en gare de Luang Prabang, assez éloignée du centre ville. Notre chauffeur nous accueille et nous conduit à notre hôtel pour nous rafraîchir avant de ressortir pour explorer cette nouvelle ville.

Nous irons jusqu'au marché de nuit mais devant la foule compacte et le tumulte, nous préférons nous rabattre vers une partie plus clémente de la ville, trouver un petit restaurant pour notre dîner. Le lendemain, notre guide Thip nous accueille et nous commençons les visites de Luang Prabang, ancienne capitale royale inscrite au Patrimoine Mondial par l'UNESCO.

Le lendemain, Thip vient nous prendre à notre hôtel pour aller visiter le marché de Luang Prabang.

Tous ces étals présentant une multitude de produits sont magnifiques et souvent intrigants. Des fruits ou légumes inconnus, les poissons encore vivants des poissonniers.

Tout ce mange en Asie, des gros animaux aux insectes en passant par des plantes et légumes intrigants. Bien souvent il nous faut quelques explications pour comprendre ce qui est présenté.

Il y a aussi les stands avec les offrandes pour les temples, le bétel avec la noix d'arec à chiquer, les épices, les herbes, le poisson séché.

Nous passons un bon moment à déambuler dans les allées  la découverte de produits exotiques.

Nous entamons nos visites par celle du Palais Royal. Le Haw Pha Bang, nouvelle pagode destinée à abriter le Phra Bang (statue du bouddha en or, bronze et argent haute de 83 cm et pesant 50 kg)  en premier, richement décoré et magnifique.

Puis nous continuons par le palais lui-même, mais les photos y sont interdites. Outre les décorations des différentes pièces, nous retrouvons des photos anciennes des chefs d'état en visite au Laos ainsi que les cadeaux qu'ils ont offerts. Ce bâtiment est construit entre 1904 et 1909, à l'époque du Protectorat français du Laos, pour le roi Sisavang Vong et sa famille.

Pièce de réception, Salle du trône, appartements privés, ce palais est richement décoré.

Après le palais Royal, nous allons visiter le Vat Mai Suvannaphumaham (ou nouveau temple), grand temple bouddhiste construit au XVIIIe siècle agrandi au XIXe siècle.

C'est le plus grand temple à Luang Prabang avec son toit à cinq côtés surmonté de trois ombrelles. Les motifs dorés des murs relatent le Ramayana, l’avant-dernière réincarnation du Bouddha, au milieu de scènes villageoises.

Ce temple a aussi abrité le Phra Bang, emblème mystique national du pays qui est exposé trois jours durant au nouvel an lao. Les Laotiens de tout le pays viennent alors dévotement arroser d’eau la statue sacré, emblème du Laos, en faisant leurs vœux.

Autrefois c'était la résidence de Sangkhalat, le patriarche du bouddhisme lao, et il fût le temple de la famille royale. On retrouve à l'arrière de l'autel une reproduction du Bouddha de jade. Nous visiterons d'autres temples puis iront déjeuner en compagnie de notre guide Thip.

Petite croisière sur le Mékong.

A l'issue de notre déjeuner, nous allons sur les berges du Mékong pour une petite croisière jusqu'aux grottes de Pak Ou.

Nous embarquons sur le très long bateau qui est normalement prévu pour beaucoup plus de monde, mais nous ne serons que trois à en profiter. Nous remontons le Mékong et croisons des enfants jouant dans le fleuve, les potagers sur les rives profitant du limon déposé par la dernière crue. Des buffles se baignant mais aussi des éléphants pour leur toilette quotidienne. Nous verrons aussi de nombreuses plantation de teks perdant leurs feuilles. Passerons sous le pont du chemin de fer chinois et franchirons quelques rapides ce qui m'a beaucoup étonné pour ce fleuve immense. Beaucoup de pêcheurs avec leur filets. J'apprécie beaucoup ces moments de quiétude en navigant sur un fleuve.

Après deux heures de navigation nous arrivons en vue des grottes de Pak Ou perchées dans la falaise.

Les grottes de Pak Ou.

Nous sommes à 25 kilomètres en amont de Luang Prabang, sur la rive droite, au confluent du Mékong et de la rivière Nam Ou. C'est un lieu de pèlerinage bouddhiste spectaculaire pour son emplacement et pour renfermer des milliers de statuettes de Bouddha.

Pak Ou se traduit par « la bouche de la rivière Ou » en laotien en référence à la position géographique des deux grottes, Tham Ting (grotte inférieure) et Tham Theung (grotte supérieure).

Ces deux grottes sont depuis très longtemps un haut lieu de pèlerinage bouddhiste puisque depuis des temps anciens les Laotiens y vénéraient l'esprit du fleuve, « phi », afin de s’en attirer les bonnes grâces. Les habitants de la région redoutaient particulièrement les crues du Mékong qui pouvait ruiner leurs récoltes ou emporter leurs bateaux. Arrivé à l’embarcadère, nous gravissons les escaliers pour entrer dans la première grotte. Outre un grand Bouddha qui trône en haut de la grotte, des centaines d'autres sont disposés de partout, dès qu'un espace peut en accueillir un.  Puis nous gravissons d'autres marches pour une grottes plus en hauteur. Là encore des centaines de Bouddha sont exposés

Le retour à Luang Prabang sera bien plus rapide car nous descendons le Mékong dont le courant est important. Une fois arrivés à Luang Prabang, nous partons explorer les temples à la nuit tombée puis trouvons un resto pour dîner.

Nous en profitons pour immortaliser quelques cérémonies du soir dans quelques temples. Les moines prient dans une ambiance détendue, même quelques chiens se sont invités et repartent la cérémonie terminée.

Le pont en bambou.

La cérémonie du Tak Bat.

Ce matin nous nous levons avant l'aube pour participer à la cérémonie du Tak Bat. Notre guide a tout prévu et un tuk-tuk nous attend pour nous amener à quelques pas d'un temple. Nous nous installons et revêtus de l'écharpe traditionnelle et pieds nus, nous attendons les premiers moines.

Le rituel du Tak Bat est une tradition bouddhique millénaire. La religion bouddhiste prône le détachement matériel pour permettre de se connecter plus facilement à la nature, consacrer un maximum de temps aux prières et à la méditation et atteindre ainsi plus facilement le nirvana.

Pour les moines bouddhistes, la tradition veut donc qu’ils soient dépourvus de tout accessoire superficiel. C’est pourquoi ils ne possèdent généralement que des habits, un rasoir, une aiguille et un grand bol que l’on appelle « patta ». Pour répondre aux préceptes bouddhiques, les moines, dénués d’argent et d’accessoires, doivent alors effectuer l’aumône auprès des habitants pour pouvoir se nourrir.

Une fois nos paniers vides, nous quittons notre emplacement pour voir les autres rues où la cérémonie se poursuit.

La cérémonie du Tak Bat terminée, nous retournons à l'hôtel pour notre petit déjeuner. Nous irons ensuite jusqu'au sommet du Mont Phousi pour une vue panoramique sur Luang Prabang et ses alentours. Puis nous prenons un véhicule pour nous rendre aux chutes de Kuang Sy.

Les chutes de Kuang Sy.

Avant de visiter les chutes de Kuang Sy, nous passons par le petit village de Ban Nong Heo puis un village Hmong.

A l'entrée du parc des chutes de Kuang Sy nous trouvons une réserve d'ours. Ces plantigrades sont ainsi protégés car victimes du braconnage.

Puis nous progressons dans le parc à la découverte de ces magnifiques chutes d'eau. La nature très calcaire de l'eau lui confère une teinte turquoise opalescente et sur son parcours, elle forme des bassins en cascades où l'eau se déverse de bassin en bassin. Je suis trop tenté par cette eau et une baignade sera bien venue vue la chaleur ambiante. L'eau est fraîche et je nage dans un grand bassin un bon moment. Puis avant de ressortir du parc, nous prenons une petite bière en compagnie de Thip. Nous irons dans un restaurant près d'autres chutes avant de repartir.

Arrivés à Luang Prabang, nous disons au revoir à Thip car nous partons le lendemain pour la suite de notre voyage au Cambodge.

Confluence de la rivière Nam Khan et du Mékong.

Nous quittons le Laos ravis de cette découverte. Les laotiens sont calmes et posés, nous avons eu des sourires tout du long de nos visites et nos deux guides ont été parfaites, à nos petits soins et leur organisation était sans faille.

Ce retour en Asie était attendu depuis la crise du COVID et nous aurons eu la chance de visiter ce pays sans trop de touristes. Vous retrouverez d'autres photos de ce voyage sur mon autre site, n'hésitez pas à le visiter.

error: Ce contenu est protégè ! This content is protected! ¡Este contenido está protegido!
0 Partages
Partagez
WhatsApp
Enregistrer
Tweetez
Email