Menu du Site

Hong Kong

Escale à Hong Kong

La skyline d'Hong Kong.

La Skyline d'Hong Kong.

Lors d'un voyage vers Bali en 2008, nous faisons une escale à Hong Kong pour une correspondance. Après une nuit de vol, le 747 est en approche de l'aéroport d'Hong Kong sous une pluie diluvienne et des bourrasques de vent. Mais au lieu d'atterrir, nous sentons la poussée de la remise des gaz et l'avion reprend de l'altitude pour aller se poser en Chine continentale au temps plus clément.

Nous resterons plusieurs heures stationné avant de repartir pour Hong Kong. Mais notre correspondance pour Denpasar à Bali est partie et nous serons hébergés dans un hôtel proche de l'aéroport jusqu'au lendemain pour reprendre notre vol. Une fois nos bagages déposés dans notre chambre, nous quittons l'hôtel pour explorer cette métropole.

Enchantés par cette découverte, nous demanderons à notre agence de prévoir une escale à Hon Kong lors d'un second voyage en Indonésie l'année suivante.

Nous prenons un taxi pour nous rendre en centre ville. Nous arrivons sur une esplanade face à la Skyline d'Hong Kong. Des haut-parleurs diffusent une musique rythmée et nous voyons en face les buildings clignoter et se parer de couleurs au même rythme. Des lasers zèbrent le ciel nocturne, le spectacle est fascinant, une boite de nuit à ciel ouvert. La foule s'accumule pour profiter de ce spectacle.

Nous passons notre soirée à déambuler dans les rues d'Hong Kong le nez en l'air en nous disant que nous reviendrons pour une escale plus longue où nous pourrons voir d'avantage cette métropole.

La Skyline d'Hong Kong.

L'année suivante nous décidons de retourner à Bali et donc de repasser par Hong Kong. Nous demandons à notre agence Asie Online de prévoir un stop de 24 heures à Hong Kong. Cette fois cet arrêt est planifié et nous avons retenu une chambre dans un hôtel. Mais les tarifs étant élevés en centre ville, nous nous retrouvons assez excentrés et prendrons bus et métro pour nous rendre au centre ville.

Pour ce second voyage, nous arrivons en fin d'après-midi et nous installons à l'hôtel avant de repartir découvrir le centre ville.

Mais, repartant le lendemain en fin d'après-midi, nous devons savoir que faire toute le journée du lendemain de nos bagages. Le concierge de l'hôtel nous dit d'aller enregistrer nos bagages au "check in town" et nous indique la Two International Finance Center pour faire cet enregistrement.

En effet, le lendemain, nous nous rendons à la Two International Finance Center et découvrons un hall d'enregistrement comparable à celui d'un aéroport. Nous enregistrons donc nos bagages qui partent vers l'aéroport et nous repartons avec nos cartes d'embarquement en poche. Génial !

Les Hongkongais sont pragmatiques et très dévoués. On nous aidera pour prendre un billet de métro et nous renseignerons sur les bus et lignes de métro à emprunter, tout cela avec beaucoup de courtoisie et un grand sourire.

Le soir de notre arrivée, nous quittons notre hôtel et partons en centre ville.

Les quartiers éloignés du centre sont assez vieillots et dégradés mais en centre ville, tout est rutilant avec ces buildings dont la tête se perd dans la brume.

Après un petit repas, nous parcourons les rues et finirons notre soirée dans une ruelle très animée où chaque bar diffuse de la musique pour créer "l'ambiance" et attirer les consommateurs. Beaucoup d'occidentaux s'y retrouvent, la bière coule à flot et la ruelle est noire de monde. C'est la rue en vogue !

Hong Kong est un des territoires les plus densément peuplés avec 6 357 habitants/km2 . Près de 7 millions d'habitants s'entassent sur 1 092 kilomètres carrés. Si l'on tient compte que, du fait des reliefs, seulement un cinquième du territoire est constructible, la concentration urbaine atteint donc en moyenne plus de 30 000 habitants/km2.

Central, le quartier qui ne dort jamais !

Lors de notre voyage en 2009, nous sommes un samedi et c'est le jour de repos des personnels de maison qui sont en majorité de nationalité philippine.

Elles se retrouvent donc sur les trottoirs en hauteur où elles se confectionnent de petits enclos avec des cartons pour s'y retrouvées en groupe et partager un thé et se distraire en jouant aux cartes, discutant.

Il y a aussi une grande file d'attente pour envoyer de l'argent à leur famille restée au pays.

Ce spectacle nous désole car ces pauvres femmes n'ont pas de lieu tranquille autre que la rue pour se retrouver.

Nous serons aussi étonnés de voir ces trottoirs en hauteurs qui parcourent beaucoup de rues du centre. Certainement par rapport aux pluies abondantes à Hong Kong mais aussi par sécurité par rapport à la circulations dense.

Hong Kong dans la brume.

Victoria Peak.

Nous débutons notre journée par l'escalator le plus long du monde. Il permet de gravir 135 m de dénivelé sur environ 800 m de long.

Ce n'est pas un escalator d'une seule portée car il s'interrompt à chaque croisement de rue mais il est spectaculaire. Il mène au pick Victoria qui surplombe le quartier Central et offre une vue magnifique sur la ville.

Il y a aussi Peak Tram pour y accéder, ce qui est plus rapide ! Par contre la descente se fait à pied en ayant emprunter l'escalator.

De Victoria Peak nous avons une vue exceptionnelle sur Central, le quartier d'Hong Kong avec tous les buildings des grands groupes et institutions. Nous regretterons ce temps brumeux qui gâche un peu la vue.

Nous restons un moment à observer la ville du haut de Victoria Peak avant de prendre le chemin du retour et nous perdre dans les ruelles qui descendent vers Central.

Les quartiers d'habitations.

Sur le chemin de retour vers Central, nous traversons des quartiers résidentiels d'habitations.

Un grand terrain de sport en plein milieu des immeubles puis nous arrivons sur les grandes artères avec ces tramway à étage décoré de publicité.

Nous nous retrouvons dans le quartier Central avec tous ces buildings extraordinaires. Nous poursuivons nos visites le nez en l'air.

La Skyline d'Hong Kong de jour.

Au grès de nos pérégrinations, nous tombons sur un temple en plein centre. Il y a constamment du monde qui rentre, dépose des bâtons d'encens qu'ils enflamment avant de faire une prière et repartir.

50 % des Hongkongais sont irréligieux, 35,3 % des Hongkongais sont taoïstes, confucianistes ou bouddhistes et 11,6 % chrétiens. Les trois grandes religions prédominant dans la population chinoise s'interpénètrent plus ou moins étroitement au point de se confondre dans les pratiques populaires. Il est fréquent que ces cultes cohabitent dans un même espace architectural.

Les buildings, les tours.

Le quartier de Central est occupé par de nombreux buildings de grandes banques, centres d'affaires, commerce et habitations.

Nous voyons la Bank of China Tower, la HSBC Tower, Les Tours LIPPO ...

Chaque building en construction est plus haut que le précédent, c'est une course verticale effrénée.

International Commerce Centre 484 m.

Two International Finance Centre 415 m.

Bank of China Tower 367 m.

Cheung Kong Center 283 m.

The Harbour Side 251 m.

Nous serons aussi étonnés par le métro hongkongais. Le quai est d'une longueur impressionnante. D'un bout, on ne distingue même pas la fin et de même pour les rames où chaque voiture communique avec la suivante.

De plus la ligne dessert l'aéroport et le temps de trajet est assez court pour arriver directement.

La Skyline d'Hong Kong.

Après ces escales, obligées ou volontaires, nous reprendrons notre vol vers l'Indonésie et Bali en particulier. Île bannie des Dieux que nous avons adorée.

error: Ce contenu est protégè ! This content is protected! ¡Este contenido está protegido!
0 Partages
Partagez
WhatsApp
Enregistrer
Tweetez
Email