La Réunion

Le Cirque de Cilaos.

Nous avons prévu une randonnée ce matin dans le cirque de Cilaos. Nous partons à pied tôt directement de notre hôtel pour la Chapelle et nous poursuivrons sur Îlet à Cordes. De gros dénivelés nous attendent, le soleil brille et nous aurons chaud.

De notre hôtel, nous descendons vers La Chapelle. La descente est assez vertigineuse et je pense au retour où il faudra remonter tout ce dénivelé.

Arrivés au fond de la petite vallée, nous empruntons le sentier qui conduit à la Chapelle. C'est une gorge parcourue par la rivière Bras Rouge qui a creusé ce canyon.

Nous aurons à traverser plusieurs fois la rivière et une paire de chaussures pour marcher dans l'eau aurait été la bien venue. Nous suivons un groupe de réunionnais qui nous indique le bon chemin à prendre, ce qui n'est pas évident dans le dédale de rochers.

Le site est très touristique et nous retrouvons de nombreux réunionnais qui viennent en famille faire cette balade.

Heureusement qu'ils étaient là car le chemin arrivé au milieu des rochers n'est plus trop balisé et il faut savoir par où passer pour atteindre le début de la gorge.

Là encore nous n'avons pas pris de maillot et je me mets en slip pour franchir le petit barrage et rentrer dans la gorge. Mais je n'irais pas plus loin car il faut carrément nager pour progresser plus avant. et aller voir la cascade.

Nous reprenons le même sentier pour repartir puis bifurquons pour continuer sur Îlet à Cordes.

Ce petit village doit son nom aux esclaves qui venaient s'y cacher et accédaient au village en escaladant grâce à des cordes.

La remontée est sportive, gros dénivelé sous une chaleur accablante. En tout nous aurons marché presque 13 km et monté plus de 700 m.

Arrivés à Îlet à Cordes, nous trouvons un restaurant qui nous servira une bonne bière, des samoussas et des bouchons.

Nous visiterons le village avant de repartir par bus pour Cilaos.

La splendeur du cirque de Cilaos.

Saint-Pierre de la Réunion.

Aujourd'hui nous quittons le cirque de Cilaos pour descendre sur la côte jusqu'à Saint-Pierre où nous avons réservé un vol en hélicoptère. Avant de quitter ce splendide cirque, nous reprenons la route pour Îlet à Cordes car sur le chemin du retour en bus la veille, nous avons vu de beaux points de vue et voulons faire quelques clichés. A Saint-Pierre nous avons réservé dans un hôtel bien situé vers l'avenue qui longe la mer, le Lindsey Hôtel.

Saint-Pierre de la Réunion vue d'hélicoptère.

Encore une fois nous aurons beaucoup de chance. Ayant réservé notre vol en Hélico 3 jours avant, nous espérions avoir du beau temps.

Et aujourd'hui, pas un nuage à l'horizon lorsque notre hélico décolle, le pilot nous le fera remarquer et nous ferons un beau survol de l'île.

Seul bémol, j'ai une place à l'arrière en plein milieu de l'appareil et cette situation ne sera pas du tout propice pour faire des photos. Mais Ludo est à l'avant et il prendra les clichés présentés ci-dessous. De même il regrettera que sa jeune voisine ait passé la plus part du vol à dormir ! Ah ces jeunes ...

Après ce superbe vol en hélicoptère, et des images plein les yeux, nous passerons le reste de le journée à visiter Saint-Pierre et ses environs. Eglise, Mosquée, Temple Tamoul, quelques belles villas de style colonial ainsi qu'un superbe parc botanique en l'honneur de Pierre Poivre. Mais les rues de Saint-Pierre sont assez vides, nous trouverons tout de même une ruelle avec de nombreux bars et restaurants bien sympathiques.

Le Cirque de Mafate.

Aujourd'hui nous quittons Saint-Pierre et partons pour le cirque de Salazie. Nous voulons faire une randonnée dans le cirque de Mafate en passant par le col des bœufs. Sur notre route nous allons voir la cascade de Takamaka où deux centrales hydroélectrique ont été construites, la première dans les années 60 et les années 80 pour la seconde. Nous apprécierons ces gorges impressionnantes bien que le ciel soit complètement bouché et une fine pluie tombe.

Dans le cirque de Salazie, nous trouvons une chambre d'hôte à Grand-Îlet dans une bâtisse un peu vieillotte tenue par une mamie assez sympathique. Nous achèterons nos sandwichs à l'épicerie du village, adresse à retenir !

Randonnée cirque de Mafate.

Randonnée dans le cirque de Mafate.

Nous débutons notre randonnée en rejoignant le parking situé au bas du col des bœufs. De là, nous prenons la route forestière pour arriver au col des bœufs et redescendre dans le cirque de Mafate. Un peu de brume passe mais pas de pluie. Nous sommes partis tôt pour bénéficier du beau temps. Le sentier descend vers une ravine qui nous franchirons par une passerelle pour remonter sur Marla.

Nous avions prévenu notre hôte que nous déjeunerions de bonne heure. Donc nous partons vers 7 heures pour le parking du col des Bœufs à 1956 m.

Petite montée jusqu'au col puis descente, assez vertigineuse par des escaliers, vers la passerelle qui franchit le torrent et remontée sur Marla.

Le sentier au départ traverse une foret très humide dont les arbres sont couverts de superbes lichens. Cette descente nous amène jusqu'à la passerelle puis remontée sur le premier village, celui de Marla.

Le cirque de Mafate n'est accessible que par les entiers, pas de route. Les habitants sont ravitaillés par hélicoptère. Mais sur Marla, nous remarquons que la plus part des habitations sont tournées vers le tourisme, gîtes, restaurants, épiceries. Mais heureusement une école et une église nous montrent que des habitants permanents sont bien présents.

Après un peu de repos, nous reprenons notre route pour La Nouvelle.

Nous avons hésité entre remonter directement au col des bœufs, ou faire ce détour par La Nouvelle. Finalement nous optons pour la seconde solution et bifurquons sur La Nouvelle, mais la pluie s'invite en chemin et nous arrivons dans ce village sous une bruine continue.

Nous nous arrêtons pour manger nos excellents sandwichs (ceux achetés à l'épicerie de Grand-Îlet !) en compagnie de nombreux randonneurs.

Nous reprenons notre ascension toujours sous la pluie qui s'amplifiera à l'arrivée au col où nous serons complètement transits et gelés.

Randonnée dans le cirque de Mafate. Vous avez dit humidité ! Les arbres sont couverts de lichen !

Notre randonnée nous aura fait marcher 21,5 Km et gravir 1074 m en partant de 1973 m. Et oui, la Réunion est le paradis des randonneurs avec beaucoup de parcours bien sportif vu le relief de l'île. Prévoir des vêtements pour la pluie  en plus du sandwich et de l'eau !

Nous redescendons et retournerons à Hell-Bourg à l'hôtel des Cimes. Petit problème, l'hôtel est complet ! Mais étant déjà venus, on nous trouvera une jolie petite chambre où je prendrais une bonne douche chaude pour me réchauffer et allumerons le radiateur pour sécher nos vêtements.

Dîner au resto de l'hôtel puis une bonne nuit récupératrice avant de repartir pour la suite de nos aventures.

Saint-Gilles les Bains.

Nous repartons d'Hell-Bourg, dans le cirque de Salazie, pour la côte occidentale et nous poursuivrons jusqu'à Saint-Gilles les Bains où nous trouverons un hôtel agréable. Ce retour sur la côte s'accompagne d'une température plus clémente, plus estivale et d'une plus grande fréquentation des lieux notamment en bordure de mer avec des cafés et restaurants.

Sur la route pour le cirque de Salazie, des chouchous qui envahissent tout.

Sur la route, ce paysage envahi par le "chouchou", cucurbitaceae grimpante qui s'accroche sur tout support, rampe et supplante la végétation présente la faisant dépérir. La mamie de Grand-Îlet nous dira que la plante est contrôlée dans les cultures pour protéger le reste.

Cascades sur la route d'accès au cirque de Salazie.

Toujours sur la route pour redescendre de Hell-Bourg, cette falaise couverte de cascades. L'eau de pluie s'infiltre dans le basalte perméable puis atteint une couche imperméable et suit la pente pour ressortir au niveau d'une falaise. Cela crée des rideaux d'eau superbes.

Il y a aussi la cascade appelée "Le voile de la Mariée" où la falaise présente un très grand nombre de ces résurgences, mais notre mamie de Grand-Îlet nous dira que cette année par manque de pluie il n'y a pas vraiment de voile.

Nous arrivons sur la côte et passons par Sainte-Suzanne où nous irons voir la cascade Niagara. C'est sûr qu'à première vue, c'est une belle cascade, mais de là à la comparer à celle de Niagara ... Mais c'est encore le manque de pluie qui est en cause.

Nous passons par Saint-Denis sans nous y arrêter, nous voyons la nouvelle route du littoral avec ce viaduc impressionnant.

Nous finissons par arriver à Saint-Gilles les Bains où nous avons réserver un hôtel.

Cascade Niagara à Sainte-Suzanne.

Depuis saint-Gilles, nous visiterons la côte. Les plages sont jolies mais la présence possible de requins refroidira nos ardeurs. Par contre la bière est excellente, surtout la IPA ! La bière locale est la Bourbon qui a comme emblème un dodo, oiseau endémique de la Réunion disparu car exterminé par les colons. Il y a la version dégustation avec les déclinaisons de la série Héritage toujours de la même brasserie Bourbon dont la IPA. Mais je boirais aussi des bière artisanales, et oui, ils s'y mettes aussi à la Réunion.

Belle ambiance sur la côte, nous apprécierons cette atmosphère estivale de vacances avec ces bars, restaurants, glaciers.

Petit florilège des bières réunionnaises avec celle qui domine le marché local, la Dodo des brasseries Bourbon.

Mais des artisans brasseurs s'y mettent aussi et je dégusterais quelques belles bulles, des IPA, mes préférées ...