La centrale hydroélectrique de Vemork.

La centrale hydroélectrique de Vemork et la bataille de l'eau lourde.

En 2008, lors d’un voyage en Norvège, nous découvrons la centrale hydroélectrique de Vemork.

Cette centrale, située près de Rjukan dans la vallée du Tinn, a été ouverte en 1911.

Au départ mise en fonction pour la fabrication d’engrais azoté par le procédé Birkeland-Eyde, elle fut ensuite utilisée pour la production d’eau lourde, sous-produit de l’électrolyse de l’eau.

La production commença en décembre 1934.

Le procédé Birkeland-Eyde utilisait des fours chauffés par arc électrique pour produire de l'oxyde d'azote transformé en acide nitrique puis nitrates.

L'eau lourde fut produite dans une unité séparée détruite pendant la seconde guerre mondiale.

Enjeu considérable lors de la seconde guerre mondiale, l’eau lourde était utilisée pour mettre au point la bombe atomique à fission de l’uranium.

Lancée en 1906 par Norsk Hydro, c’est le plus grand projet de complexe hydro-électrique au monde avec une puissance de 60MW.

La construction des unités 1 à 5 est assurée par Voith et AEG et celle des unités 6 à 10 par Escher Wyss et Oerlikon.

L’unité de production de l’eau lourde à haute concentration fut construite par Norsk Hydro. Elle devait produire 12 tonnes d’eau lourde ultra pure par an.

La conception du bâtiment a été confiée à l’architecte Olaf Nordhagen.

Les turbines Pelton à essieu horizontal ont été fabriquées par IM Voith, Heidenheim, pour les cinq premières et par Escher Wyss de Zürich pour les cinq autres.

Lors de notre visite, le musée n'existait pas, seul le bâtiment principal était remis en état.

Nous avons pu visiter ces installations dans ce grand complexe faisant penser à une cathédrale.

Enjeu stratégique mondial, de nombreuses opérations ont été organisées par les français, les britanniques, les norvégiens pour tenter de rapatrier le stock qui avait été produit et plus tard saboter les installations une fois tombées entre les mains de l’armée allemande.

C’est un des épisodes de ce conflit, la Bataille de l’eau lourde.

Une partie de la production a été acheminée par bateau par l'armée allemande pour traverser le lac Tinn où il fut coulé. En plus des soldats allemands, des ouvriers norvégiens périrent lors de cette attaque.

Plusieurs films ont été réalisés pour relater ces événements:

« La bataille de l’eau lourde », film franco-norvégien réalisé par Jean Dréville sorti en 1948.

« les Héros de Télémark » un film britannique réalisé par Anthony Mann et sorti en 1965 et interprété entre autres par  Kirk Douglas.

En 2009, le site est classé musée industriel par la Norvège, « le Norwegian Industrial Workers Museum »

Sur l'image ci-contre, le trait rouge indique le cheminement des saboteurs parachutés pour détruire l’usine de production d’eau lourde.

Centrale hydroélectrique de Vemork

Le 5 juillet 2015, le site du patrimoine industriel de Rjukan-Notodden a été inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO.

L'inscription est basée sur une invention d'époque: la production industrielle d'engrais pour l'agriculture utilisant l'énergie hydraulique.

Les deux images ci-contre montrent une maquette d'une turbine Pelton et d'un alternateur.

Laisser un commentaire

You have to agree to the comment policy.

I accept that my given data and my IP address is sent to a server in the USA only for the purpose of spam prevention through the Akismet program.
More information on Akismet and GDPR.