Back to Iceland (Page 5)

Le concert d'Àsgeir.

Dépôt orange

Après une nuit assez fraîche, nous passons par le refuge pour notre petit déjeuner et une bonne douche chaude avant de reprendre la piste. Mais nous faisons un détour pour visiter de nouveau ce beau champ géothermique. Il ne fait pas meilleur que la veille, toujours un peu de pluie intermittente, du brouillard mais ces mauvaises conditions météo mettent un peu plus de mystère.

Petit passage par les collines de Kerlingarfjöll avant de repartir.

Nous mettons le cap au sud toujours entre les calottes glaciaires de Langjökull et Hofsjökull, puis nous partons vers l’ouest pour continuer de longer le Langjökull.

La piste serpente au milieu de champs de lupins dont le bleu tranche avec la cendre volcanique d’un noir profond.

Cette plante, introduite en Islande depuis plusieurs années, est capable de pousser dans les cendres volcaniques permettant de stabiliser le terrain et le préparant pour d’autres espèces plus exigeantes.

Sur le basalte (les anciennes coulées de lave), ce sont essentiellement les mousses  qui se développent en premier et préparent le terrain pour les autres plantes.

Affiche sur la porte de la salle des fêtes de Hvolsvöllur.

Nous rejoignons la route N°1 et descendons jusqu’à Hvolsvöllur où se tient le concert d'Àsgeir le soir.

Nous trouvons une guesthouse puis allons en reconnaissance sur le lieu du concert. On entre, on écarte un rideau noir et c’est Àsgeir juste derrière qui nous regarde et retourne à ses occupations.

Nous avons acheté les places sur Internet mais on ne nous les demande pas à l’entrée.

C’est une salle des fêtes de petit village et l’ambiance est très détendue. Avec quelques canapés et chaises éparses, on croirait un salon s’il n’y avait pas un bar.

Tout en buvant une bière, nous attendons l’entrée des artistes. Le public est composé essentiellement d’islandais et quelques touristes.

 

Puis Àsgeir accompagné de son guitariste Júlíus traversent la salle pour prendre place et commencer le tour de chant.

Nous sommes sur un petit nuage de voir notre chanteur préféré à la voix si chaude et douce chanter les morceaux de son dernier album, morceaux composés en majorité par Júlíus qui l’accompagne tant à la guitare qu’au chant.

Derrière eux, des photos de paysages islandais défilent, paysages que nous connaissons pour la plupart.

Site officiel d'Àsgeir

Ecouter Àsgeir en sirotant une IPA, bien installé, un peu comme à la maison. Sur un petit nuage, une soirée inoubliable.

Le concert fini, nous faisons dédicacer l’album par Àsgeir mais aussi par Júlíus qui me reconnait en tant qu’ami sur Facebook. Nous ne pouvions pas espérer mieux !

Nous regagnions notre guesthouse pour une nuit sereine remplie de refrains Àsgeir et des paysages féériques de cette île extraordinaire.

Mýrdalsjökull.

Orgues basaltiques

Les pistes pour atteindre le Mýrdalsjökull sont enfin ouvertes et j’attendais ce moment avec impatience car je sais que les paysages que nous allons voir sont exceptionnels. Nous quittons notre guesthouse et prenons la piste en direction du Mýrdalsjökull, le ciel se dégage mais de gros nuages menaçants passent. Nous avons bon espoir d’avoir du soleil en arrivant près du glacier.

Nous arrivons par le côté nord du glacier, le relief est recouvert de mousse et tranche avec le sombre de la roche basaltique.

Nous rencontrons des randonneurs qui viennent de Landmannalaugar, la chance leur sourit car le soleil est revenu.

Nous traversons un gué et je vais en reconnaissance pour voir s’il est profond et s’il n’y a pas de grosses pierres dans le lit de la rivière. Cette année j’ai prévu des chaussures pour marcher dans l’eau et cela change tout. Même si l’eau est glacée, je n’ai aucun problème avec les pierres comme les années précédentes.

Ludo passe ce gué avec aisance, je remonte en voiture, change mes chaussures et mets le chauffage à fond sur mes pieds glacés.

Reconnaissance d'un gué, l'eau est glacée.

Nous atteignons une grande plaine plate de sable volcanique noir, la vue est dégagée et cette immensité est impressionnante.

Nous sommes tout proches du Mýrdalsjökull dont nous voyons les pentes enneigées. Nous traversons une toute petite rivière dont les rives sont couvertes de mousse vert fluo. Quel contraste entre ce vert fluo de la mousse et le sable noire volcanique.

Nous arrivons au niveau du volcan Mælifell, une montagne recouverte de mousse isolée au milieu de cette plaine de sable volcanique noir et en bordure du Mýrdalsjökull. (Vue Google Maps)

Et par chance il y a un merveilleux soleil qui éclaire ce paysage sublime. Nous sommes seuls et j’en profite pour faire voler mon drone. Manque d’expérience, je ne ferais pas les photos que j’escomptais faire.

Ludo m’a préparé un petit apéro pour fêter mes retrouvailles avec le Mælifell et lorsque je fini ma bière un orage éclate précipitant notre départ.

Volcan Mælifell en bordure du Mýrdalsjökull.

Quelques photos et vidéos avec le drone, puis recueillement devant cette merveille de la nature qui a bien voulu nous montrer son meilleure visage sous le soleil.

Le temps de boire une bière accompagnée d'une tartine de "caviar" et un orage nous pousse à nous mettre à l'abri et repartir.

Nous continuons notre piste, la pluie redouble puis fera place à du soleil.

Nous rencontrons de nouveau un gué et je repars explorer le lit de la rivière. Les islandais ont généralement des 4X4 avec d'énormes roues et passent où ils veulent sans aller explorer les gués ...

Cascade Hólmsárfoss.

Nous prenons une piste que nous ne connaissions pas et découvrons une jolie cascade, Hólmsárfoss.

Nous redescendons vers la cote en direction de Vik et le soleil est revenu, nous en profitons pour aller explorer une petite vallée.

Nous arrivons au bout de la piste et découvrons un camping bien protégé par un cirque naturel et plein d’islandais. Tout autour de nous les roches volcaniques sont creusées de cavités, ont des formes étranges et ce paysage évoque vraiment la mythologie islandaise peuplée de trolls et d’elfes.

La baie de Vik.

Nous trouverons à Vik une guesthouse ne payant pas de mine à l’extérieur mais très cosy, bien aménagée et chaleureuse à l’intérieur.